RECHERCHER

Rechercher dans ce Blog

lundi 1 août 2016

Saint-Léon comme neuf !



Échafaudage devant la tour de la chapelle Saint-Léon
le 25 juin 2015 sur le Rocher de Dabo


Pas de hasard, dimanche 10 juillet 2016 après-midi, 33°C sur le parking du rocher :




C'est fin juin que Saint-Léon fut repeint, le 26 juin l'échafaudage était encore en place pour le coup de neuf de la statue de la chapelle Saint-Léon IX du rocher de Dabo :





 

La statue de Saint Léon recouverte d'un blanc immaculé attend de pied ferme les visiteurs cet été :




Détails des armoiries des Comtes de Dagsburg et celles de Saint Léon sculptées dans le grès :






Petit changement également cette année, un nouveau monnayeur binoculaire télescope galaxy :









Au passage des photos de l’hôtel-restaurant du Rocher de Dabo, ravagé par l'incendie du lundi 30 novembre 2015 :




Toit provisoire en tôle, fenêtres fermées avec des plaques de bois :



Grilles autour de l'hôtel-restaurant du rocher : 



C'est là, dans cette partie de l'hôtel-restaurant du rocher, le 19 juillet 1983, que le président de la République française François Mitterrand et le chancelier de la République fédérale allemande  Helmut Kohl ont mangé :




Pour la petite histoire :

François Mitterrand et Helmut Kohl à Hôtel-restaurant du rocher de Dabo

Tout est prêt à l’hôtel-restaurant du Rocher. On a évacué les clients habituels. On a dressé les couverts pour la suite présidentielle. Dans la véranda ouvrant sur l’incomparable panorama des Vosges mosellanes, une petite table ornée de marguerites mauves attend ses hôtes. Devant chaque assiette, un menu-manuscrit révèle que ceux-ci auront droit à un melon suivi d’une truite aux amandes et d’une noix de chevreuil aux airelles, accompagné de fromages et de tartes aux myrtilles. Le tout arrosé de Tokay, de Pinot noir et de Champagne. Tandis qu’aux cuisines son mari s’affaire, Mme Noëlle Kreuther passe en revue ses troupes. Robes noires et tabliers blancs, il ne manque pas un bouton de guêtre. On est paré à accueillir les deux grands. Longue attente lancinante. Le couple franco-allemand, sans doute charmé par le cadre du Jaegerhof, prolonge son tête-à-tête. On apprend même que n’y tenant plus, les deux hommes ont entrepris sur-le-champ la petite promenade forestière pourtant programmée pour l’après-midi. Si bien qu’ils ne débarquent à Dabo que sur le coup de 13h30.

Deux styles, deux écoles

Mitterrand passe en premier. Surprise ! Notre président est décravaté. Mais il semble encore bien guindé à côté du grand Helmut Kohl qui s’est fait lui une tenue digne du Club Vosgien : blouson sport, pantalon vert et chaussures de marche. Le premier, d’un pas raide, se dirige tout droit vers la table tandis que son compagnon, plus relax, prend le temps de passer derrière le comptoir pour serrer les mains des serveuses et du barman. Deux styles, deux écoles… Pour une fois, on préfèrera le style cool du chancelier Kohl.

Le menu chargé

Là-dessus, drame ! Un attaché de l’Elysée annonce que les deux convives aimeraient bien goûter à la quiche lorraine et au foie de canard ! La patronne s’affole. Le personnel s’ébroue. Ca doit être un sacré strumpf du côté des cuisines… De ma place, à dix mètres de la petite table d’honneur, je vois nos deux grands hommes tomber soudain la veste et entamer en tête-à-tête le menu modifié de dernière heure. Que se disent-ils ? Seules les deux interprètes assises à leurs côtés pourraient le dire… Si elles en avaient le temps ! Périlleux métier que le leur : il n’est pas facile de traduire la bouche pleine, les propos qu’un président adresse à un chancelier et viceversa même s’il ne s’agit que de propos de table…
A 16 h sonnantes, les deux hommes ont achevé leur repas. Ils signent, tour à tour, le livre d’or tandis qu’à côté d’eux, au téléphone, un confrère parisien s’époumone : « Allô ! S’il vous plaît, passez-moi la politique ! » Comme s’il s’agissait bien de politique pour l’instant alors qu’on ne parle ici que de gastronomie.
Puis passage et bain de foule à Dabo...

(Source : Article de Jean-Marie Trimbour/Républicain lorrain du 20 juillet 1983)



L'escargot de la montée des marches devant l'hôtel-restaurant du rocher :




L'emplacement de l'escargot dans la montée des marches pour l'accès à la chapelle Saint-Léon, à droite l'hôtel-restaurant du rocher de Dabo :





Marches qui au passage sont pour le site internet au nombre de 64, puis sur place 62 ! De quoi rassurer les plus réticents...





On peut également voir ci-dessus, sur la photo autour de l'affiche du rocher de Dabo, que les vitres de la cabane d'accès à l'entrée du rocher sont neuves, elles se sont fissurées avec les hautes températures lors de l'incendie du 30 novembre 2015.





Image

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Smileys à copier-coller :

😭 😢 😂 😜 😆 😄 😊 😉 😥 😘 👯 ⛄️ 😇 😋 😈 🎯

☻ ♥ ❤️ 💘 👌 ➽ ♫☟😎 🎥 🎂 🌛 👏 🐢 🎼 🎤 😻 🙌 🙊 🏃💋